top of page

Le 12 juin avait lieu la 2nde journée nationale de sensibilisation au TDAH. Stéphanie DELALANDE

Ce sujet nous touche de plus en plus de près ou de loin alors il nous semblait nécessaire à Stéphanie et au Carnet de Milie de revenir sur ce sujet !

Bonne lecture,



Alors que s’est-il passé depuis un an ?


Je vois certes de plus en plus de parents se poser des questions quant à l’attitude de leur enfant. Je constate que la société s’empare de plus en plus de ce « phénomène » puisque des formations auprès de professionnelles de la petite enfance me sont demandées, des informations sont de plus en plus répandues et des professeurs informés mais pas encore formés en parlent.


Je vois surtout beaucoup de familles les larmes aux yeux qui ne comprennent pas ce qu’a leur enfant de 2 ans, 8 ans ou 18 ans.


Mais alors pourquoi ?


Le tdah, le trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité est un trouble du neurodevelopement, un handicap invisible. Souvent jugées les familles pensent que c’est leur éducation qui doit changer. Plus elles sont confrontées aux remarques et aux jugements de la famille, des amis ou de l’école et plus elles se referment sur elle-même. Elles essaient d’être à l’écoute, bienveillantes, de se fâcher, de mettre un cadre, de hurler et pourtant rien ne change.


Rien ne change car il ne s’agit pas d’éducation.

En cherchant bien souvent par elles-mêmes, les familles sont mises à mal. Certains accompagnements n’aboutissent ni à un regard fiable sur leur enfant ni sur un test ou un bilan qui pourrait enfin permettre d’avoir le décodeur de l’enfant.


Les tests et les bilans sont onéreux, non remboursés et pratiqués par des spécialistes peu nombreux sur le territoire.


Il faut donc s’armer de patience et attendre parfois des mois ou un an avant de pouvoir enfin avoir le médecin qui aura posé le diagnostic tant attendu.


Lorsque la famille s’interroge sur le comportement de son enfant, il ne faut pas hésiter à consulter un spécialiste de l’enfance, à demander à son médecin généraliste une ordonnance pour un bilan en psychomotricité, orthophonie et orthoptie.


Face aux comportements difficiles de leur enfant, j’accompagne les familles dans leur quotidien. A travers des rdv réguliers nous mettons en place des stratégies pour la famille et pour l’enfant.


J’accompagne sur le plan éducatif mais aussi en sophrologie-hypnose pour l’enfant, ses parents et la fratrie qui est mise à mal.



Alors je suis d'autant plus ravie aujourd'hui de vous présenter une professionnelle qui sera et pourra vous accompagner en toute sécurité dans le rôle le plus important de votre vie, celui de parent ! Si tu as des questions, je te laisse les poser en commentaire à Stéphanie DELALANDE Educatrice D.E & Sophrologue Certifiée Praticienne hypnose qui se fera un plaisir de te répondre.

Si tu as envie de mieux connaître Stéphanie, je t'invite à lire son interview en cliquant ici !!


Et si tu veux prendre rendez-vous je te propose d'aller directement sur son site en cliquant ici !!

Belle journée,

Milie

125 vues

Comments


bottom of page