Ma première expérience avec l'écriture







J’ai toujours eu besoin d’écrire, besoin de me raconter des milliers d’histoires pour souvent oublier ma réalité ou pour y mettre un peu de magie. Petite fille, j’ai eu par le père noël un journal intime et sa a été ma première expérience avec l’écriture.


Dans ce journal, je racontais mes petits problèmes de jeune fille sans filtre, je pouvais me livrer sans avoir peur du regard des autres. Mes réflexions, mes bilans se sont transformés et adaptés avec l’âge. J’aimais me retrouver en tête à tête avec moi-même, avec mes idées. J’avais besoin de mettre de l’ordre dans mes pensées, écrire tout ce qui était dans ma tête me permets d’y faire de la place tout simplement. Le pouvoir de l’écriture était pour moi une psychanalyse dont je pouvais user et abuser. Je pouvais passer des heures à écrire et c’était souvent la douleur de ma main droite qui m’obligeait à poser mon stylo. Je dois bien avouer que l’ordinateur rend ce moment beaucoup plus facile, je peux écrire pendant des heures et cette fois la seule chose qui peut me ramener à la réalité, c’est l’heure de la sortie scolaire. Ecrire fait partie de moi, j’en ai envie, besoin et ça ne me demande pas réellement d’effort. Je me laisse porter par les mots qui composent rapidement des phrases. La sensation m’enivre et je laisse mes doigts se balader sur le clavier. J’ai besoin d’écrire les moments tristes de ma vie un peu comme pour effacer ou diminuer l’impact qu’ils peuvent avoir, j’écris aussi les moments importants de ma vie pour leurs donner une trace ineffaçable, leur donner plus de lumière, plus d’importance… J’ai besoin de les rendent plus grand que moi pour que le jour où j’en aurais besoin ils puissent me porter et m’apaiser. Je me livre parce que je sais qu’il n’y aura pas de jugement, enfin si peut être le mien, un jour.


Et toi, qu’est ce qui te retiens d’écrire ? Sur quoi tu basses le faite que tu ne prennes pas le temps de te poser et d’écrire ce que tu ressens, ce que tu vie ? Ecrire te permettras peut-être de faire le point, de lister tes envies, tes projets et pourquoi pas tes rêves. Nous avons tellement de devoirs, d’obligations, de freins, de limites et peu de temps pour ce qui compte à nos yeux. Et si juste cette fois, tu te donnais une chance de t’écouter, de prendre du temps pour toi.


Je passais mon temps à courir, même quand je me dirigeais pour prendre ma voiture, je ne marchais pas vite, non, je courrais réellement. Est-ce que ma vie m’imposait ce rythme ? Non, je ne pense pas même avec un temps plein, une maison et des enfants. Je me laissais juste envahir par ce qui n’avait pas de place, mes priorités étaient celles des autres, mes besoins étaient encore une fois ceux des autres alors comment reprocher à quelqu’un de ne pas prendre soin de moi quand moi-même, je m’imposais un rythme complètement ridicule.


Je n’ai pas trouvé la clé du bonheur et si je l’avais, je crois que je serais la femme la plus heureuse et la plus riche… mais je me suis écoutée un peu, je me suis donner une chance d’exister, je me suis donnée de l’amour et surtout je me suis remise à écrire. Nous avons tous quelque chose qui nous anime, nous donne des petites étoiles dans les yeux, qui nous fais nous sentir meilleur. Je suis sûr qu’en me lisant tu sais de quoi je suis en train de te parler, des idées se bouscules. Il peut être temps de prendre des notes…

Le bullet journal est un phénomène de mode et sans honte, je peux avouer que je m’en suis aussi emparée. Mon bullet, c’est mon petite journal intime, c’est mon petit endroit où je peux très facilement laisser ma créativité déborder. Où je peux faire des listes sur un peu tout, les livres que je veux lire, les films que je veux voir, les choses que j’ai envie de faire, des projets, des envies de vacances, noter mes rendez-vous, mon organisation et certainement plein d’autre chose. J’écris un peu partout et un peu tout. Je fais de la place dans mon esprit pour ne pas me retrouver submergée par des tonnes d’informations que je risque de toute manière d’oublier. Il n’a pas besoin d’être beau ni même parfait, il doit juste m’être utile et c’est le cas alors je ne lâche pas… Souvent on commence des choses et on ne les finit jamais…il me reste plus que quelques pages et j’ai déjà acheté le prochain…



Souvent quand on prend le temps de s’écouter parler, on remarque très vite que tout est un problème de temps, nous n’avons jamais suffisamment de temps … Oui c’est vrai sauf quand on accepte de s’avouer qu’on passe beaucoup de temps à s’occuper des autres. Je ne suis pas en train de dire que nous devons tous être célibataires et sans enfant mais juste qu’il est temps de penser à soi, de prendre soin de soi. Cela aura forcément un impact très positif sur les autres. Votre projet peut devenir celui des autres, il peut vous faire du bien et aussi faire du bien à d’autre mais si vous ne lui permettait jamais d’exister comment le savoir ?


Belle journée,

Milie

carnetdemilie@gmail.com

Rambouillet 

France, CP 91

Inscrivez-vous à la newsletters et recevez les nouveautés et codes promos! 

  • Black Instagram Icon
  • Black Pinterest Icon
  • Youtube
  • Black Facebook Icon
  • Noir Twitter Icon