top of page

Mes 3 ventes inoubliables dans l'Essonne et les Yvelines par Carina conseillère en immobilier


Carina nous partage son expérience à travers trois ventes qui vous le découvrirez sont parfois hallucinantes! Moi, ce que je lis à travers cet article, c'est que ces ventes ont pu se faire grâce à son professionnalisme et à sa bienveillance. Elle a su être un soutien pour ses clients peu importe les évènements qu'ils pouvaient rencontrer. Vendre sa maison, n'est pas une chose facile, je sais de quoi je parle surtout quand cette maison a été notre "coup de coeur" mais être bien accompagné, écouté et surtout respecté est essentiel.


Et oui, des conseillères en immobilier qui aiment leur métier et surtout qui le font bien existent et je suis très fière d'en référencer une sur Le Carnet de Milie !


Bonne lecture,







Coucou, moi c’est Carina, conseillère indépendante en immobilier sur le secteur de Dourdan 91410, Sainte-Mesme 78730 et leurs environs ! Aujourd’hui j’ai décidé de vous raconter 3 ventes qui m’ont marquées, mais surtout, les enseignements que vous pouvez en tirer si vous vous retrouvez dans la même situation !



1- Le bien qui plaisait à tout le monde mais qui ne se vendait pas… !


Les propriétaires m’avaient confié la vente de leur bien tout en essayant de le vendre par eux mêmes en parallèle. Les visites passaient, la maison plaisait, le rapport qualité-prix était là, mais aucune offre d’achat n’arrivait…


Après une vingtaine de visites effectuées entre particuliers et quelques-unes réalisées par mes soins mais en la présence des vendeurs, les choses se sont finalement concrétisées quand j’ai pu faire visiter le bien pendant que les propriétaires étaient en vacances bien loin de chez eux !


Comment l’expliquer ? Dans l’immense majorité des cas, la présence du vendeur bloque les acheteurs ! Soit parce qu’ils ne réussissent pas à se projeter comme chez eux (ils sont chez quelqu’un !), soit parce qu’ils ne se sentent pas libres de commenter et de poser leurs questions (donc les points de blocage ne peuvent pas être désamorcés).


Dans ce cas précis, les vendeurs étaient tellement attachés à leur maison, qu’ils empêchaient la vente sans s’en apercevoir !



2- Quand j’ai triomphé de 10 agences concurrentes… et pourquoi !


Un ancien corps de ferme était à la vente dans une dizaine d’agences immobilières. Environ 6 panneaux

« A vendre » étaient affichés sur les grands portails de la propriété.


Les mois défilaient, les visites ne donnaient rien, et après plus d’un an de commercialisation, les propriétaires ont décidé de tout arrêter. Au moment de faire le point, ils m’ont fait confiance et m’ont confié l’exclusivité.


J’ai maintenu le même prix, et avec une stratégie de commercialisation adaptée, j’ai obtenu 3 offres au prix en 15 jours ! Sans vous dévoiler toutes mes astuces, je peux déjà vous donner le premier ingrédient du succès : vous l’aurez compris, bien choisir son conseiller immobilier !


Et une fois que vous avez trouvé la bonne personne, osez l’exclusivité !


Malgré les a priori de certains, c’est la meilleure façon de mettre en valeur votre bien et de maîtriser sa commercialisation.



3- La fois où la valeur sentimentale a failli faire tout capoter


J’accompagnais une cliente dans la vente (pas si simple) de sa maison. Je vous passe les canulards survenus pendant les visites - à cause de la voisine qui ne voyait pas la vente d’un bon œil - pour en arriver au dénouement heureux : je trouve un couple d’acheteurs charmant avec qui nous signons une promesse de vente.


Or, à quelques semaines du rdv de signature définitive, les grands vases d’ornement de la terrasse ont disparu !

J’ai interrogé ma cliente qui était aussi surprise que moi.


Après enquête (oui, j’avais l’impression d’être dans un roman policier), il s’est avéré que c’était un membre de la famille de la vendeuse qui était venu récupérer les vases qui avaient une valeur sentimentale… !


A votre avis, est-ce autorisé ?


Et bien attention, famille ou non, tout ce qui est rattaché à la maison et qui participe à son charme, doit y rester, même si les éléments ne sont pas scellés.



Petit conseil : si vous souhaitez garder des éléments structurels, des arbres ou autres, il faut le spécifier dès les visites, ou au plus tard, lors de la négociation avec vos acheteurs. Il n’y aura ainsi pas de soucis pour que puissiez les emmener dans votre futur chez-vous !


Pour information, notre histoire s’est bien terminée : après de nombreux échanges, nous avons réussi à trouver une solution pour que toutes les parties soient satisfaites et que la vente puisse aboutir !


En conclusion :


Si vous souhaitez que je vous accompagne dans votre projet immobilier, n’hésitez pas, contactez-moi ! Si vous m’avez découverte par le Carnet de Milie, n’hésitez pas à le mentionner et je vous ferai bénéficier de mon code promo dédié. A très vite !



Si tu as des questions, je te laisse les poser en commentaire à Carina ou à la contacter directement par téléphone au 06.68.120.125 qui se fera un plaisir de te répondre .


Tu peux aussi la retrouver sur Instagram en cliquant ici et sur Facebook en cliquant ici !!

Si cet article t’a plu, tu peux aimer l’article et le partager afin de nous encourager !


Belle journée,

Milie


109 vues

Commentaires


bottom of page