Troubles DYS - Handicap ou blocage du au stress, Barbara Boehringer Evopédagogue®


Je publie aujourd'hui un article de Evopédagogue®, coach et formatrice EVOPED®. Dans cet article, Barbara va nous parler de la dyslexie, dyscalculie, dysorthographie, dyspraxie…




De plus en plus d’enfants sont atteints de ce type de troubles récent et d’origine inconnue :

Malgré les prises en charges par des orthophonistes et autres thérapeutes, parents et enseignants se retrouvent démunis face aux problèmes que rencontrent les enfants qui en sont atteints.



UN QUOTIDIEN LOURD POUR LES ENFANTS ET LES PARENTS !


Pour les enseignants, ces troubles freinant l’apprentissage, ils les détectent très tôt et préconisent des prises en charge et suivis adaptés.


Pour les parents, les lourdes consultations de spécialistes se succèdent mettant en avant le déficit l’enfant.

Une scolarité semée d’embûches est alors entrevue, il conviendra d’envisager des investissements de temps et d’argent pour pallier à ces problèmes.

C’est la raison pour laquelle, le cas échéant, les parents tentent d’obtenir la mise en place de PAP, voire une qualification en handicap qui apporterait une aide supplémentaire en classe.


Pour les enfants : Leurs efforts sont considérables dans la gestion du quotidien car au travail scolaire normal, s’ajoute le suivi thérapeutique hors horaires scolaires !

Il leur reste peu de temps à consacrer aux loisirs et au repos !

S’en suivent des états de fatigue et de découragement.



ET SI LE STRESS ÉTAIT A L’ORIGINE D’UNE PARTIE DE CES TROUBLES ?



En situation de stress, une partie de notre potentiel est inhibé et peut bloquer notre capacité d’apprentissage.

Dans les cas de dyslexie, dysorthographie ou de dyscalculie, la capacité à visualiser est souvent bloquée. En ce qui concerne la dyspraxie, c’est essentiellement la capacité à s’orienter dans l’espace qui est problématique, mais l’écriture ou le dessin peuvent également causer des difficultés.



COMMENT LE STRESS PEUT-IL BLOQUER CES FACULTES ?


Le stress est un mécanisme qui nous a été légué par les premiers humains afin de pouvoir gérer des situations d’urgence.

A l’origine de l’humanité, pour survivre, des processus physiques et neurologiques déclenchaient chaque fois qu’il y avait un danger. Il s’agissait alors de combattre, de fuir ou de s’immobiliser. Réfléchir n’était plus de mise.

Aujourd’hui, heureusement, nous rencontrons rarement des situations dangereuses mettant en jeu notre vie mais notre cerveau a gardé les traces de ces mécanismes et s’en sert à chaque fois que nous vivons des situations d’échec.

Nous avons l’impression de ne pas pouvoir y arriver et il en découle une sensation de danger faisant appel aux mécanismes primaires décrits ci-dessus.

De telles situations d’échec vécues engendrent des blocages neurologiques ultérieurement dans la vie.

Par conséquent, certaines facultés peuvent être inhibées comme la visualisation,


Exemple : Un enfant n’ayant pas encore développé totalement sa motricité fine peut rencontrer des difficultés à produire une écriture minutieuse avec un stylo. En cas de mauvaise évaluation de cette tâche, l’enfant peut associer l’écriture à un échec et son cerveau déclenchera les blocages neurologiques du stress chaque fois qu’il devra écrire et l’empêchera d’accéder à tout son potentiel même quand il aura développé sa motricité fine plus tard.



COMMENT L’EVOPEDAGOGIE PEUT-ELLE APPORTER DES SOLUTIONS ?



C’est un concept qui depuis 30 ans a fait ses preuves dans le domaine de l’apprentissage ou du comportement.

Les recherches en neurologie confirment aujourd’hui notre approche. Le stress nous déséquilibre. En même temps, notre équilibre et notre pensée sont étroitement liés. C’est pourquoi, en situation de stress, nous n’accédons plus à la totalité de notre potentiel. Certaines facultés et compétences sont inhibées. Par conséquent, l’entraînement de l’équilibre permet la réactivation de ces facultés et compétences.

En tant qu’Evopédagogues®, nous constatons depuis des années un lien étroit entre troubles dys et blocages de stress. Lors de nos consultations, nous mettons en évidence le déséquilibre physique présent dans des situations telles que l’écriture ou la lecture par exemple, détectant ainsi les blocages neurologiques. Puis, par un accompagnement ciblé qui vise à rétablir l’équilibre corporel, nous libérons la voie vers les facultés et compétences inhibées jusqu’alors.


LE RÔLE DÉTERMINANT DU MOUVEMENT :


C’est le mouvement qui crée des connexions cérébrales et assure une intégration immédiate des apprentissages par les 5 sens. C’est pourquoi nous entraînons les compétences recherchées par des exercices physiques.

C’est également grâce aux mouvements que les blocages neurologiques dans les peuvent être détectés et mis en évidence.

Attention, il n’est question que des mouvements légués par l’évolution humaine et dont notre cerveau a gardé des traces. Ces mouvements sont visibles de façon innée, dans les schémas moteurs de l’enfant entre 0 et 4 ans. C’est eux qui, en fin de compte, permettent à l’enfant d’explorer le monde et de se mettre debout, induisant et entraînant des compétences nécessaires à la survie (confiance, rapidité, force physique, sociabilité, visualisation, déplacements dans l’espace tridimentionnel).

Les enfants présentant des troubles dys sont pris en charge par des Evopédagogues qui leur proposent des exercices de mouvements ciblés en fonction du trouble diagnostiqué.


Une fois, ces exercices d’entrainement pratiqués, assimilés, et automatisés, les évolutions positives sont visibles rapidement et s’installent durablement car la compétence entraînée est désormais directement et facilement accessible pour l’enfant.

Il aura tout naturellement envie de s’en servir pour mieux gérer ses apprentissages !


Exemple : Un enfant dyslexique ou dysorthographique aura la capacité à visualiser l’orthographe correcte du mot et ne se basera plus uniquement sur son audition pour l’écrire ;

Ces outils ou recettes bien intégrés vont enlever les freins qui entravaient son épanouissement, l’enfant peut alors consacrer son énergie à développer d’autres compétences ou d’autres défis à relever.


Vous qui êtes concerné, n’hésitez pas à tenter l’expérience

Vous avez tout à gagner ! En moyenne, une à trois séances suffisent pour améliorer votre vie !


Si tu as des questions, je te laisse les poser en commentaire à Barbara qui se fera un plaisir de te répondre.

Si tu as envie de mieux connaitre Barbara, je t'invite à lire son interview en cliquant ici.

Pour prendre rendez-vous, je te propose d'aller directement sur son site en cliquant ici !!


Téléphone : 06 43 93 04 60

Secteur géographique: Trappes (78)

E-mail: conseil.evoped@orange.fr


Pense à nous laisser un petit cœur et à partager l'article.


Belle journée,

Milie

carnetdemilie@gmail.com

Rambouillet 

France, CP 91

Inscrivez-vous à la newsletters et recevez les nouveautés et codes promos! 

  • Black Instagram Icon
  • Black Pinterest Icon
  • Youtube
  • Black Facebook Icon
  • Noir Twitter Icon