carnetdemilie@gmail.com

Rambouillet 

France, CP 91

L'auto-entrepreneur

L’auto-entreprise est une entreprise individuelle qui relève du régime fiscal de la micro-entreprise et du régime micro-social pour le paiement des cotisations et contributions sociales. Ce régime simplifié a été créée le 1er janvier 2009, pour faciliter les démarches de création et de gestion de votre activité. Tout en bénéficiant d’une protection sociale, droits à la formation professionnelle et d’autres avantages. Voilà le lien qui vous permettra de trouver davantage d'informations : www.autoentrepreneur.urssaf.fr







Les cotisations sont calculées sur le chiffre d’affaire donc on paye des charges sur ce que l’on gagne.

Taux des cotisations sociales en 2018 :

-          22% Vente de services et activités libérales

-          12,8% Vente de marchandises et hébergements


Exemple : 1 000 €  de Chiffre d’Affaire représente 220 € de cotisations sociales


Les plafonds :

-          33 200 € par an pour les vente de services et activités libérales

-          82 800 € par an pour les vente de marchandises et hébergements

En cas de dépassement, l’auto-entrepreneur dispose d’une période de tolérance de 2 ans de suite maximum s’il ne dépasse pas :

-          35 200 € par an pour les vente de services et activités libérales

-          91 000 € par an pour les vente de marchandises et hébergements


Depuis le 1er janvier 2018, il existe un second plafond en dessous du quel vous pouvez rester auto-entrepreneur mais on facture la TVA.

-          70 000 € par an pour les vente de services et activités libérales

-          170 00 € par an pour les vente de marchandises et hébergements


Attention ces plafonds de revenues sont sur une année entière et donc si on s’inscrit en cours d’année, vous ne pourrez facturer que l’équivalent des jours restant à compter de la date du début d’activité. C’est la règle du prorata temporis.


En conclusion :


-          Pas de recette, pas de cotisation sauf la contribution des entreprises qui se verse 1 fois par an et donc qu’il faut prévoir. Entre 100 € et 500€, la somme est variable.

-          Pas de comptabilité contraignante, la possibilité de la faire soi-même. Mais importance de prendre le temps de tenir sa propre compta, de faire de la veille et de s'informer car souvent on se demande ce que l'on peut faire ou ne pas faire en termes d'arbitrage comptable ou de choix de la fiscalité vis-à-vis des impôts. De la clarté dans les prélèvements obligatoires.

-          Comptabilité simple, pas besoin d’un comptable ce qui diminue considérablement les charges de gestion administrative.

-           De la clarté dans les prélèvements obligatoires, oui mais comprendre est super important pour vérifier que l'administration fiscale ne se trompe pas.

  • Black Instagram Icon
  • Black Pinterest Icon
  • Youtube
  • Black Facebook Icon
  • Noir Twitter Icon