Le Carnet de Milie, pourquoi ce nom?

Mis à jour : avr. 14

Le nom de mon projet a représenté autant de stress que de choisir le nom de mes enfants, il est important et cache beaucoup de symboles.



Je suis tellement petite à coté de cette si grande montagne qui se trouve en face de moi et même sur l’épaule d’un géant, je me demande comme arriver tout en haut. Quel est le commencement de ce si grand projet… Le nom peut être ? « Le Carnet de Milie » a été le premier nom qui soit entré dans ma tête, il y a eu aussi la raison « Le carnet des créateurs BIO » mais après des recherches, des discussions, mon cœur ne pouvait pas laisser passer ma première idée. Alors voilà, il était choisi enfin après plusieurs semaines, il était gravé en moi un peu comme un tatouage.

« Le carnet » représente pour moi l’endroit intime où j’aime me confier, me raconter. Il représente aussi le lieu où l’on regroupe toutes nos bonnes adresses, les numéros que nous n’avons pas envie d’oublier. Dans un carnet, on a envie de noter des idées, des informations alors le nom de ce site n’aurait pas pu commencer autrement. Il me reste à raconter pourquoi « de Milie » parce que c’est moi. « Le Carnet de Milie » est tout simplement le carnet d’une personne qui souhaite découvrir de bonnes adresses et les communiquer.


L’idée est simple mais elle a tellement de valeur à mes yeux. Je voulais un nom simple mais clair, chaleureux et intimiste. Est-ce que j’ai des doutes ? Des tonnes mais pas sur le fait que je veux aller au bout de ce projet. Il est tellement présent dans mon quotidien alors que j’en suis qu’au début, il me donne des étoiles dans les yeux et je n’ai besoin de personne pour le savoir. Il me porte toute la journée et le soir il devient ma plus grande angoisse parce que comme pas mal de personne je ne suis pas sûre de moi. Va-t-il vivre autre part que dans ma tête ?

Des questions, je crois que je pourrais en remplir un carnet mais je fais de mon mieux pour chasser celles qui pourraient me faire complètement paniquer. Je pense juste qu’on ne doit pas forcément avoir mal pour y arriver. J’ai envie de mener ce projet avec le sourire, en douceur, sans violence et même si je ne peux contrôler les nombreuses peurs que j’ai, je fais de mon mieux pour garder confiance.


La confiance, je crois que l’on pourrait faire une thèse, d’ailleurs il y en a très certainement une mais je crois qu’avec le temps et les réussites on peut petit à petit gagner du terrain. Je n’en suis pas encore là mais il y a une chose que je sens depuis que ce projet est entré en moi. J’ai du courage, de la force et même si je suis très forte dans l’auto sabotage cette fois j’arrive à me contrôler. J’arrive à me dire que ce projet trouvera sa place dans ma vie, dans mon monde.  Je pense que parfois il ne faut pas essayer de tout expliquer, il faut accepter de se laisser porter par les événements, les rendez-vous, les rencontres, par les gens qui gravitent autour de moi parce que oui, je ne suis pas seule. Chacun peut trouver son intérêt à vouloir aider l’autre, jusqu’à maintenant, je n’avais jamais rencontré ça dans ma vie.

Jusqu’à maintenant, je nageais qu’avec des requins alors ce type de comportement était impossible à rencontrer, je sais d’ailleurs toujours pas comment je ne me suis pas faite manger et que j’ai réussi à en sortir entière. Je pense que grâce à tout ça je peux encore mieux apprécier ce que je vis.


Je me demande souvent comment peut-on évaluer la résistance que l’être humain peut avoir, quelle résistance j’ai pu tolérer avant d’exploser ?  Quelle résistance tu as toi aussi ?


Je serais ravie d'échanger avec toi dans les commentaires, si tu as aimé cet article n’hésite pas à mettre un petit cœur et à le partager !


carnetdemilie@gmail.com

Rambouillet 

France, CP 91

  • Black Instagram Icon
  • Black Pinterest Icon
  • Youtube
  • Black Facebook Icon
  • Noir Twitter Icon